L'Actualité stendhalienne sur le blog Stendhal

Visitez la Librairie Stendhal

Stendhal

Bibliographie

Edition

Associations

Grenoble

Articles

Courrier Stendhal

Sites internet

Contact

 

2006

Oeuvres de Stendhal

  • Stendhal. Racine et Shakespeare (1818-1825) et autres textes de théorie romantique
    Établissement du texte, annotation et préface de Michel Crouzet. TEXTES DE LITTÉRATURE MODERNE ET CONTEMPORAINE, dirigés par Alain Montandon et Jean-Yves Guérin
    N° 87, 1 vol., 560 p., relié, ISBN 2-7453-1395-9. 87 € Le romantisme de Stendhal est né au théâtre, dont il exige avant tout la réforme : c’est une évidence de plus en plus méconnue. Sa théorie est originale (elle refuse le drame), elle veut restaurer le plaisir dramatique, donc revenir aux principes du genre (à Aristote), elle met en place toute une esthétique du spectacle (action, langage, relations de la scène et de la salle) ; et Stendhal qui n’est pas moderniste, est ici moderne dans sa conception du jugement esthétique, et de l’illusion, comme dans sa réinvention du comique, victime d’un consensus répressif : sa pensée du rire inverse les valeurs établies ; il choisit la farce et le sac de Scapin, il s’interroge sur le ridicule, il opte pour Regnard contre Molière, pour la plaisanterie contre le comique, pour le rire gai contre le rire satirique, et définitivement pour l’énergie euphorique de la vis comica. Avec les deux Racine et Shakespeare, c’est tout un pan de l’oeuvre de Stendhal qui est à redécouvrir. Les pamphlets sont escortés ici d’autres textes de théorie romantique et dramatique encore moins connus : les textes milanais de 1818-1819 où Stendhal se déclare romanticiste, des compléments au premier pamphlet qui constituent comme le Traité du rire auquel il a si souvent pensé.

EDITIONS HONORE CHAMPION 3, rue Corneille 75006 Paris - Tel: + 33 (0)1 46 34 07 29 - Fax: +33 (0)l 46 34 64 06 champion@honorechampion.com - www.honorechampion.com Paris.2006


Bibliographie


Ouvrages

  • Michel Guérin. La grande dispute. Essai sur l'ambition, Stendhal et le XIXe siècle. Actes Sud, 2006.
    La Grande Dispute Un endroit où aller. Essais. février 2006 / 10 x 19 / 272 pages. ISBN 2-7427-5927-1 / AS2515. Prix indicatif : 23,90 €
    disponible en librairie le 03/02/2006
    À noter: on peut écouter à l'adresse Actes Sud un extrait du texte.

Voir également l'article de Marielle Macé sur Fabula "La grande dispute. Essai sur l'ambition, Stendhal et le XIXe siècle", Actualités de Fabula, samedi 4 février 2006, http://www.fabula.org/actualites/article13273.php

  • Stendhal. La révolte et les rêves. 144 pages, 24x32 cm, prix : 45€. Editions Glénat, collection Découverte du patrimoine. Mars 2006.

    Richement illustré avec des documents issus en particulier des collections de la Bibliothèque municipale de Grenoble et du Musée Stendhal (manuscrits, éditions originales, gravures, dessins, tableaux…), cet ouvrage permet de découvrir la vie et l’oeuvre d’un écrivain, auteur de quelques-unes des plus grandes pages de la littérature française.

    Coordonnée par Marie-Françoise Bois-Delatte, conservateur en chef à la Bibliothèque municipale de Grenoble, bénéficiant du conseil scientifique de Gérald Rannaud, cette publication réunit les contributions d’éminents spécialistes : Yves Ansel, Philippe Berthier, René Bourgeois, Renée Dénier, Jean-Jacques Labia, Catherine Mariette-Clot, Cécile Meynard, Gérald Rannaud, Jean Serroy, Hélène Spengler.

  • La pensée du paradoxe. Approches du romantisme. Hommage à Michel Crouzet
    Fabienne Bercegol et Didier Philippot (dir).Juin 2006. 750 P. Format :14,5 x 21 cm. ISSN :1269-7621. ISBN : 2-84050-454-5. Prix public 32€. Prix de souscription :25 € (jusqu'au 1er juin 2006). Mémoire de la critique. PUPS. La Sorbonne, éditeur-imprimeur depuis 1470.

  • Stendhal, le désir de cinéma suivi des Privilèges du 10 avril 1840 de Stendhal
    Laurent Jullier & Guillaume Soulez.Coll. Carré Ciné, édition Séguier-Archimbaud, 2006. Collection: Carré Ciné. Format: 13,5 x 14,5 cm - 112 pages - Carré Ciné n° 39. ISBN: 2-84049-472-8. Parution: 20/07/2006

  • Pauca Intelligenti (Stendhal Blanc sur Noir).Anna Jasinski. Éditions Connaissances et Savoirs.2006. Paris. ISBN 2-7539-0092 -2. Collection Autour d'une oeuvre. 214 Pages. 17 euros

 


Revues, Actes de colloques.

  • L’ANNÉE STENDHALIENNE 2006
    Stendhal en Allemagne
    N° 5, 1 vol., 384 p., broché, ISBN 2-7453-1394-0. 35 €
    Christof Weiand, Avant-propos – Élisabeth Edl, "On n’en finirait plus avec Stendhal" ou Le Rouge et le Noir en allemand – Hanns Grössel, "Les anneaux sont pleins d’inattendu" : Discours en l’honneur d’Élisabeth Edl tenu à l’occasion de la remise de la Bague de Saint-Jérôme – Mechthild Albert, Des signes naturels suppléent au langage. Stendhal, De Gérando et la crise du langage – Wolfgang Drost, Des principes de la critique d’art du romancier Stendhal – Astrid Bauereisen, La critique de Winckelmann dans L’Histoire de la peinture en Italie – Ekkehart Krippendorff, La Chartreuse de Parme : "Le Prince" moderne tel que Machiavel l’écrirait aujourd’hui – Hans Mattauch, La mission parisienne de Stendhal (fin 1806 – début 1807) : objectifs et circonstances – Ulrich Mölk, Conception française du droit et erreur d’interprétation allemande : Julien Sorel devant la cour d’assises – Dagmar Pietz, Armance : roman exemplaire des idées politiques du Nouveau complot contre les industriels ? – Ingrid Galster, Lamiel à Radio Vichy. Une adaptation de Simone de Beauvoir – Udo Schöning, Stendhal entre réalité et réalisme ou le roman est un miroir impossible – Lydia Bauer, De l’enfer aux étoiles. L’idéal de l’amour inaccessible. La conception de l’amour dans La Chartreuse de Parme de Stendhal – Peter Ihring, Stendhal chroniqueur et l’"effet de réel" : La Duchesse de Palliano – Thomas Stöber, Auto-graphie. La matérialité de l’écriture dans la Vie de Henry Brulard – Friedrich Wolfzettel, L’Autobiographie comme espace expérimental de la mémoire : La Vie de Henry Brulard – Franziska Meier, Le je et le nouveau vécu de l’histoire. À propos de La Vie de Henry Brulard – Kichiro Kajino, Armance, Métilde et le langage romanesque chez Stendhal –Jean-Jacques Hamm, L’effet Méduse : une lecture de Stendhal – Marie Bourgeon, Stendhal au cinéma : des larmes dans Le Rouge et le Noir.

    NOTES ET DOCUMENTS : (Jacques Houbert – Sarga Moussa).

    EDITIONS HONORE CHAMPION 3, rue Corneille 75006 Paris - Tel: + 33 (0)1 46 34 07 29 - Fax: +33 (0)l 46 34 64 06 champion@honorechampion.com - www.honorechampion.com Paris.2006

  • HB n° 7-8 (Année 2003-2004)

    Clarisse Réquéna, "Prosper Mérimée : Le Cor au pied, une plaisanterie oubliée".

    Dossier : Stendhal et la singularité

    Serge Sérodes, "Erotique et singularité dans la fiction stendhalienne"
    Pierrette Pavet-Jörg, "L'imprévu : une clé de la singularité chez Stendhal?"
    Kosei Kurisu : "Idée de la singularité dans les romans de Stendhal"
    Pierrette-Marie Neaud, "Vanina Vanini : une génie singulier"

    Varia

    Gabrielle Pascal : "Stendhal et la vie"
    Florence Boussard-Umdenstock, "Stendhal et la médecine romantique"
    Edwige Thomas, "La tentation géométrique dans la vie de Henry Brulard"
    Christian Pierre, "Note sur la fonction des croquis dans les oeuvres autobiographiques de Stendhal"
    Nobuhiro Takaki, "L'hypothèse du voyage à Grenoble en 1828 : précisions sur la genèse du Rouge et le Noir"
    Kosei Kurisu, "Stendhal et Mishima. Armance et Vanina Vanini, deux oeuvres à l'origine de l'inspiration créatrice"
    Sandrine Berthelot, "Robert Macaire charivarisé"
    Patrick Brunel, "Henri de Montherlant : un écrivain beyliste ?"
    Michel Crouzet, "Mérimée, Stendhal et l'héroïne capricieuse : Lamiel et Carmen"

Notes

Takahi Gohira, "La publication de Stendhal aux mille couleurs"
Marthe Peyroux, "Le Colisée. Piranèse, Stendhal et Marguerite Yourcenar. A chacun ses raisons d'admirer".
Akbar Asghari Tabrizi, "L'Enlèvement de la redoute de Prosper Mérimée. Une relation stendhalienne d'un épisode de la campagne de Russie ?"

EUREDIT. BP 35 32150 Cazaubon Cedex. France. 320 P. 42 euros TTC. euredit@wanadoo.fr

  • Stendhal, Balzac, Dumas un récit romantique ? Sous la direction de Lise Dumasy, Chantal Massol, Marie-Rose Corredor. Collection "CRIBLES Essais de littérature" sous la direction de Pierre Glaudes. PUM Presses Universitaires du Mirail.Toulouse. 2006. 321 pages. 29 euros Réf. : CRIB 33 Code SODIS : F278593 Actes du colloque organisé à l'Université Stendhal-Grenoble III les 15,16 et 17 novembre 2001.

TABLE DES MATIÈRES

Introduction Lise Dumasy 9

MOTEURS DU RÉCIT

« L'Envers de l'histoire contemporaine.Conjurations, complots et sociétés secrètes, moteurs souterrains du récit romanesque romantique » Sarah Mombert (ENS Lettres et sciences humaines, Lyon) 21

Les Mystères de Paris selon Balzac et Dumas: d'un motif romanesque traditionnel à la trame d'un récit romantique» Cécile Meynard (Université Stendhal, Grenoble 3) 33

« Un projet romantique: la quête de la totalité chez Balzac et Dumas» Anne-Marie Cahlet-Bianco (Université d'Angers) 53

«Système et mises en scène de l'énergie dans le récit romantique selon Stendhal et Balzac. Massimila Doni et ses intertextes stendhaliens» Hélène Spengler (Université Stendhal, Grenoble 3) 69

«Pour un récit romantique: Vanina Vanini (Stendhal), Un épisode sous la Terreur (Balzac), La Rose rouge (Dumas) » Michel Autrand (Université Paris-Sorbonne, Paris 4) 101

MODÈLES, FORMES, STRATÉGIES

«Armance, Le Lys dans le vallée et la tradition du roman sentimental» Brigitte Louichon (IUFM d'Aquitaine) 119

«Logique du récit musical chez Stendhal et Balzac» Béatrice Didier (ENS, Paris) 137

«Stendhal, Balzac et la question du style indirect libre» Michel Brix (Université Notre-Dame de la Paix, Namur) 149

«Rapidité et légèreté: parallèles et divergences entre Stendhal et Dumas» Vittorio Frigerio (Université Dalhousie, Halifax, Nouvelle Écosse) 163

«Des enjeux contrastés de l'ellipse dans trois nouvelles romantiques (Dumas, Marie (1826) - Balzac, L'Élixir de longue vie (1830) -Stendhal, Le Philtre (1830) » Jacques Dürrenmatt (Université Toulouse 2, Le Mirail) 179

«Ruptures et interruptions dans le récit romantique. Quelques exemples tirés de Stendhal et de Balzac (La Chartreuse de Parme, Illusions perdues) » Pierre Laforgue (Université de Franche-Comté, Besançon) 193

«La question des longueurs (Stendhal, Balzac, Dumas) Aude Déruelle (Université de Nice Sophia-Antipolis) 203

«Quand le roman parle à son lecteur. Stratégies du discours auctorial chez Balzac, Dumas, Stendhal» Christèle Couleau (Université Paris-Nord, Paris 13) 219

HISTOIRE, SOCIÉTÉ, RÉCIT

«L'Histoire à l'estomac. Corps, société, pouvoir dans le récit romantique» Jean-Marie Roulin (Université Jean Monnet, Saint-Étienne) 235

«Trois romantiques face à l'histoire: Stendhal, Dumas, Balzac» Isabelle Durand-Le Guern (Université Rennes 2, Haute-Bretagne) 251

«Raison et déraison vendettales dans La Vendetta de Balzac et Les Frères corses de Dumas» Claudie Bernard (Université de New York, NYU) 265

«Fictions critiques. Érotique et politique dans La Chartreuse de Parme et La Cousine Bette » Constanze Baethge et Jacques Dubois (Université d'Osnabrück, Université de Liège) 284

«Sociopoétique de la rumeur dans Lucien Leuwen, La Maison Nucingen, et Le Comte de Monte-Cristo » Alexandre Péraud (Université Michel de Montaigne, Bordeaux III- Modernités) 301


Rééditions 

  • Michel Crouzet. Stendhal et l’italianité. Essai de mythologie romantique
    Nouvelle édition augmentée d’un avant-propos (José Corti, 1982).1 vol., 488 p., relié, ISBN 2-05-101993-2. 80 € Slatkine Reprints. Genève. 2006. Distributeur: Champion

 


Thèses

  • Lundi 2 octobre 2006 à 14h30. Université Stendhal-Grenoble III en Salle des Actes. Hélène SPENGLER, thèse de Doctorat

    :
  • Imaginaire et écriture de l'énergie dans l'oeuvre de Stendhal: "La Révolution entre dans la littérature"

    Jury: Marie-Rose CORREDOR, dir. (Grenoble III) Michel CROUZET (Paris IV) Michel DELON (Paris IV) Pierre LAFORGUE (Besançon) Chantal MASSOL (Grenoble III).

  • Samedi 7 octobre 2006 14 heures En Sorbonne, 46, rue Saint-Jacques 75005 Paris Amphithéâtre Michelet, Escalier A - Mme MARIA ZANI, thèse de Doctorat :

Stendhal et la morale de la générosité

Jury : Mme BURY (Paris4) Mme CORREDOR (GRENOBLE 3) M. CROUZET (Paris 4) M. SANGSUE (Neuchâtel)

Résumés La poétique de Stendhal enferme entre autres la morale de la générosité. Pour l’ auteur de la Chartreuse de Parme le sentiment de la générosité se fait idée avant d’être une ekphrasis de vie et tout ce qui donne du mérite à l’existence. La générosité est derrière chaque action et sensation qui rendent palpable la beauté de l’âme. Le sentiment généreux s’exprime à travers les plus grandes valeurs de l’existence humaine comme l’amour, l’héroïsme, la magnanimité, le sacrifice, le pardon. En plus, la générosité stendhalienne s’étend aussi à la notion de la gloire. Dans sa quête du beau, Stendhal révèle son esthétique basée sur une émotion qui entraîne dans la grâce et les sentiments sublimes.

The “poetry” of Stendhal includes among other things the virtue of generosity. For the author of the Monastery of Parma the feeling of generosity becomes an idea before becoming an ekphrasis of life and whatever gives merit to existence. Generosity is found in every act and sensation that render the beauty of the soul palpable. The feeling of generosity is expressed through the values of existence such as love, heroism, magnanimity, sacrifice and forgiveness. Furthermore, “Stendhal” generosity extends to the notion of glory. In the quest of “excellence” Stendhal reveals his aesthetic based on the emotion which leads to grace and sublime sentiment.


Allemagne



Espagne

  • Ascensión Cuesta a gagné cette année, à la date du 5 décembre 2006, le “Premio Stendhal” espagnol de traduction, organisé par la Fundación Consuelo Berges, pour sa traduction de l’ouvrage, Historias impertinentes (Menos Cuarto) de Léon Bloy. (”El País”, diario independiente de la mañana, 6 décembre 2006, p. 34, “Cultura”). A. Bottacin


Italie

  • La Société des Amis du Théâtre La Scala de Milan, grâce à la contribution de Ubs Italia, a publié Il Forestiere in Italia de Stendhal. Introduction de Matteo Collura, traduction de Giuseppe Marcenaro, textes de Anna Crespi Morbio (Présidente de la Société), Giovanni Carli Ballola, Guido Taborelli, avec une gravure de Carla Tolomeo Vigorelli. Une partie du texte est présenté dans un article de “Terza pagina” par Matteo Collura, E Stendhal creò l’ingrata Milano. Scrisse “Il Forestiere” proprio nella città che lo trascurava in “Corriere della Sera”, Samedi 2 Décembre 2006, p. 41. A. Bottacin
  • Annalisa Bottacin Stendhal face aux institutions d'Italie Bollettino del Centro interunivesitario di ricerche sul viaggio in Italia. N°53 Gennaio-giugno 2006. Anno XXVII.


Japon


Internet


Colloques

  • STENDHAL, LES ROMANTIQUES ET LE TOURNANT DE 1830
    Colloque international organisé les 10 et 11 mars 2006
    par Stendhal aujourd’hui, Société internationale d’études stendhaliennes,
    et HB, Revue internationale d’études stendhaliennes

       
    Musée d’Art et d’Histoire de Saint-Denis, Université de Paris-Sorbonne
     
    Vendredi 10 mars, Musée d’Art et d’Histoire, 22 bis, rue G. Péri  93200 Saint-Denis (Métro : Saint-Denis-Porte-de-Paris)
    9h15         Pierrette Pavet-Jörg (Paris)
                     Les comédiens et les romantiques vers 1830
                     
    9h45
             Sigbrit Swahn (Université d’Uppsala)
                     Le regain de la nouvelle. L’artiste dans les premières Scènes de la vie privée de Balzac
    10h15            Discussion et pause

    10h45
              Françoise Guinoiseau (IUFM Lyon)
                     Incandescence de Charles Fourier. Fourier es-tu toujours là ?
     
    11h15            
    Marie de Gandt (Université de Nice)
                         «L’école du désenchantement »
    11h45            Discussion et déjeuner

     
    14h15        Suzel Esquier (CRRR, Université de Clermont-Ferrand)
                     De Hoffmann à Berlioz, le fantastique dans la nouvelle
                       
    14h45
             Kajsa Andersson (Université d’Örebro)
                     Marceline Desbordes-Valmore
    15h15
              Discussion et pause

    15h45          Pierrette-Marie Neaud (Paris)
                     Daumier et ses lithographies de jeunesse

    16h15           Pierre Laforgue (Université de Franche-Comté)
                     Romantisme et antiromantisme de Balzac (1830-1831)

     
    Samedi 11 mars, Université de Paris-Sorbonne, Paris IV, Salle des Actes
    (Entrée : cour de la Sorbonne, galerie Gerson)    
    9h15          Max Andréoli (Grasse)
                    1830, parachèvement de 93 ?
     
    9h45
               Barbara Dimopoulou (Université de Paris III)
                     Histoire du roi de Bohême et de ses sept châteaux : une curiosité romantique
    10h15
             Discussion et pause

    10h45         Nicolas Boussard (Tours)
                       Le peuple de France et le peuple de Rome en 1830 selon Stendhal
     
    11h15
            Marthe Peyroux (Paris)
                     Eugène Scribe, librettiste et dramaturge : La Muette de Portici
    11h45            Discussion et déjeuner



Samedi 11 mars, Université de Paris-Sorbonne, Paris IV, Salle des Actes (Entrée : cour d’honneur, galerie Gerson)

14h15     Cécile Meynard (Université de Grenoble III)
              1830 : « Une révolution sans héros ». La constitution du peuple comme acteur collectif  
                    dans la littérature après 1830. L’exemple de Victor Hugo en 1830.
  
14h45
      Elisabeth Scheele (Paris)
              Prémices et échos de Juillet chez Heine, Börne et Stendhal
15h15          Discussion et pause
 
15h45
      Joseph-Marc Bailbé (Université de Haute-Normandie, Caen)
              Emmeline (1837) d’Alfred de Musset : un aspect original de la nouvelle romantique
 
16h15
       Michel Crouzet (Université de  Paris IV)
               La laideur dans Le Rouge et le noir

  • Journée d'étude des 7 et 8 juin 2006 " Rome, Naples et Florence, l'Italie en 1818, Rome, Naples et Florence en 1826 "

    Journée organisée par le Centre d’études stendhaliennes et romantiques (Traverses 19 / 21) de l’Université Stendhal avec la collaboration de l’Instituto italiano di cultura de Grenoble, la Bibliothèque Municipale de Grenoble et le Musée Hébert de La Tronche

    Université Stendhal-Grenoble III1180, avenue Centrale - Domaine universitaire de Saint-Martin-d’HèresBP 25 - 38040 Grenoble cedex 9 - Tél.:04 76 82 43 00 - Fax :04 76 82 41 24

    Mercredi 7 juin 2006

    Salle Jacques Cartier Maison des Langues et des Cultures

    13h30 Accueil des participants
    14h00 Ouverture des travaux :
    Michel Lafon, vice-président du Conseil Scientifique de l’Université Stendhal
    Claudia Toffolo, directrice de l’Instituto italiano di cultura de Grenoble
    Chantal Massol, directrice de Traverses 19/21

    Présidence, Daniella Gallo (Paris 4)

    14h30 Martine Reid (Versailles, Saint-Quentin) « L’Italie ou la comparaison »
    15h00 Béatrice Didier (ENS, Paris) « L’Opéra » dans Rome, Naples et Florence
    15h30 Jean-Jacques Hamm (Kingston, Canada) «L’allégresse»

    Discussion

    16h30 Pause

    Presidence, Enza Biagini (Florence)

    17h00 C W Thompson (Université de Warwick, GB) «les anecdotes dans les deux Rome, Naples et Florence »
    17h30 Philippe Antoine (Amiens ) « Une esquisse que la nature a dictée »

    Discussion

    19h00 Visite de l’exposition Promenades italiennes au Musée Hébert (La Tronche)

    Soirée au Musée Hébert

    Jeudi 8 juin 2006

    Salle Jacques Cartier de la Maison des Langues et des Cultures

    Présidence, Gérard Luciani (Grenoble 3)

    9h00 Pierre Laforgue (Besançon) «Romantisme et Romanticisme»
    9h30 Enza Biagini (Florence) « La réception italienne » (avec des documents du Cabinet Vieusseux)

    Discussion

    10h30 Pause

    Présidence, Béatrice Didier (ENS, Paris )

    11h00 Jean Jacques Labia (Paris 10, Nanterre) « Sur l’exemplaire Filippi »
    11h30 Marie Rose Corredor, directrice du CESR (Grenoble 3) « en guise de clôture : quelques remarques sur l’exemplaire Bucci »

    Discussion

    Pause déjeuner

    15h00 Visite de l’exposition La Révolte et les rêves à la Bibliothèque municipale de Grenoble

    16h00 Présentation de quelques fragments de Rome, Naples et Florence à la Bibliothèque municipale par Gérald Rannaud et Cécile Meynard (équipe «manuscrits» de l’Université Stendhal)

    Une manifestation italienne sera organisée , à l’automne 2006, par le Centro Romantico du Cabinet Vieusseux à Florence (avec la collaboration de l’Institut culturel français de Florence).

  • Journée d'étude Stendhal et Montesquieu. 12 juin 2006. École Normale Supérieure (Paris). Dans le cadre du Séminaire International " Lectures et lecteurs de Stendhal" organisé par Béatricez Didier (ENS, Paris), Marie-Rose-Corredor (Centre d'Éudes Stendhaliennes et Romantiques, Grenoble) et Hélène de Jacquelot (ENS, Pise)

 

  • Colloque « Stendhal et la femme » 13 et 14 octobre 2006

    Maison française d'Oxford

    Colloque organisé par Lucy Garnier (St. John's College, Oxford)

    Avec le soutien de St. John's College, Oxford, la Modern Language Faculty d'Oxford, le Service Culturel de l'Ambassade de France, l'Association des Amis de Stendhal, le Centre d'Etudes Stendhaliennes et Romantiques et la Society for French Studies

    Vendredi 13 octobre 2006

    9h30 Accueil des participants

    9h45 Adresse d'accueil

    Présidence : Elaine Williamson (University of London Institute in Paris)

    10h00 Béatrice Didier (ENS) « La femme au XVIIIe siècle selon Stendhal »

    10h30 Richard Bolster (University of Bristol) « Stendhal et une romancière anglaise: Maria Edgeworth »

    11h00 Questions

    11h30 PAUSE

    Présidence : Philippe Berthier (Université de Paris III)

    12h00 Catherine Authier (Université de Versailles-St. Quentin en Yvelines) et Lucy Garnier (St. John's College, Oxford) « Giuditta Pasta, le travestissement et la "féminité"chez Stendhal»

    12h30 Maria Scott (NUI Galway) « Entre femmes: amitié et communauté féminines chez Stendhal »

    13h00 Questions

    13h30 DEJEUNER

    Présidence : Christopher Thompson (University of Warwick)

    14h30 Caroline Warman (Jesus College, Oxford) « La cristallisation, ou vocabulaire de la matière amoureuse »

    15h00 Hélène Spengler (Université de Savoie) « L'énergie et la question du sexe chez Stendhal »

    15h30 Questions

    16h00 PAUSE

    Présidence : Elizabeth Fallaize (St. John's College, Oxford)

    16h30 Philippe Berthier (Université Paris III) « Stendhal entre Julia et Simone »

    17h00 Martine Reid (Université de Versailles-St Quentin) « Mme de Rênal et le personnage féminin. Réponse à Pierre Barbéris »

    17h30 Questions

    18h00 FIN

    18h30 Dîner à St. John's College (St. Giles House)

    Samedi 14 octobre 2006

    Présidence : Marie-Rose Corredor (Université Grenoble-III)

    9h00 Alexandra Pion (Université de Paris XII) « Stendhal et la séduction »

    9h30 Xavier Bourdenet (Université de Franche-Comté) « Mme Grandet, ou comment l'amour vient aux femmes »

    10h00 Yves Ansel (Université de Nantes) « De l'idéal féminin de Stendhal : la femme en deux volumes »

    10h30 Questions

    11h00 PAUSE

    Présidence : Maria Scott (NUI Galway)

    11h30 Marie de Gandt (Université de Nice) « Lamiel : figure de l'esprit »

    12h00 Marie-Rose Corredor (Université Grenoble-III) « La "mère morte" »

    12h30 Questions

    13h00 Christopher Thompson (University of Warwick) Clôture

    13h15 DEJEUNER

    Pour plus d'informations ou s'inscrire aux déjeuners/dîner écrire à lucy.garnier@sjc.ox.ac.uk


Cinéma, Radio, Télévision, Théâtre

  • Tremblez tyrans ! Scénario et réalisation Roy Lekus et Françoise Jolivet. Tourné à La Côte St-André et à Grenoble (février 2006)

    avec
    Jordan Rondelli
    (Henri Beyle, dit Stendhal)

    Christophe Kourotchkine (le père)
    Lara Guirao (Séraphie, la tante)
    Rémy Darcy (Gagnon, le grand-père)

    Annie Raymond (Marion)
    Christophe Delachaux (Lambert)
    Laurent Bariteau (Santerre)

    Michel Motu (l'abbé Raillane)
    Sabrina Delarue (la mère)
    Denis Beaumelle (le cocher)

    et de nombreux figurants !


Traductions


Inédits

  • Henri Beyle, dit STENDHAL (1783-1842) écrivain.L.A.S. du pseudonyme fantaisiste « L. St Pétau », Rocca di Papa 27 septembre [1831], à son ami l'avocat Vincenzo SALVAGNOLI, à Florence ; 3 pages in-4, adresse. BELLE LETTRE INÉDITE, évoquant les écrivains italiens et les charmes de Florence. C'est la seule fois, semble-t-il, que Stendhal utilise ce pseudonyme fantaisiste.Il craint que son « obligeant ami » ne soit malade. « J'ai envoyé à M. VIEUSSEUX une lettre pour vous, je vous priais de jetter à la poste une lettre pour M. Achille Maury [MAURI] qui m'enchante. Il n'a pas l'emphase de M. GIORDANI et il a de la chaleur. Deux conditions auxquelles manquent souvent les écrivains d'Italie, ils écrivent comme le Vicomte d'ARLINCOURT si cher aux femmes de chambre. Rapelez moi au souvenir de la charmante Comtesse G. Soyez mon avocat, vos éloquentes plaidoiries doivent avoir pour but de la persuader que je suis parti en maudissant mon sort, comblé du regret d'avoir 20 ans de trop. À mon premier voyage dans votre charmante Florence, elle me regardera comme un ancien ami »... Il le charge aussi d'une lettre de recommandation et de compliments à diverses personnalités de Florence. « J'ai vu Mme la Duchesse et Don Michele hier, ils se portent fort bien. Ne m'oubliez pas auprès de M. VIEUSSEUX. Il ne se passe pas de jours que je ne regrette son utile et agréable établissement, sans compter l'excellent café qu'il donne à ses amis le soir. Depuis 8 jours je ne lis plus de journaux, je ne prends plus d'intérêt à la canaille humaine »... Il demande à son ami s'il a lu le Barnave de Jules JANIN : « On dit que cela est bien court. L'héroïne sera Marie-Antoinette. N'importe c'est utile. Songez à fabriquer une histoire qui donne quelque chose à vous dire aux gens que vous verrez dans les salons de Paris »... 4 000,00 Euros

Consulter le site Les Autographes

45 rue de l'Abbe Gregoire - 75006 PARIS
Tel. 33 1 45 48 25 31 - Fax 33 1 45 48 92 67
E-mail : infos@lesautographes.com
http://www.lesautographes.com
http://www.franceantiq.fr/slam/autographes

  • A. BOTTACIN, A. COLLET, Un nuovo inedito stendhaliano in “Studi Francesi”, a. L, fasc. I, (janvier avril 2006), pp. 101-118.


Ventes

  • Année  2006

Liste établie par Jacques Houbert

  • Pierre Bergé & Associés

    Vente Pierre Berès. 80 ans de passion.

    4ème vente: le cabinet des Livres

    Drouot Richelieu Paris

    Mardi 20 juin 2006. 19 heures.

    Les 6 cahiers en 5 volumes du Journal manuscrit de Stendhal (lot 78 estimé à 600 000/ 800 000 euros) ont été préemptés pour la Bibliothèque d'étude de Grenoble sur des enchères qui se sont élevées à 800 000 euros (soit 936 942 euros frais de vente compris).

    La veille de la vente monsieur Pierre Berès avait fait don à la France du lot 91: Édition originale de La Chartreuse de Parme interfoliée en 5 volumes (Estimation: 400 000/700 000 euros).


Causeries stendhaliennes

  • Association des Amis de Stendhal


Bibliothèque Historique de la Ville de Paris

Hôtel d'Angoulême - Lamoignon

24, rue Pavée

75004 PARIS

 

4 janvier 2006

Mme Liliane LASCOUX « Le Contralto : une passion partagée par Stendhal et Sand. »

1 février 2006

M. François VANOOSTHUYSE « Stendhal nord / sud : les paradigmes de la représentation de l’Italie »

1 mars 2006

M. Philippe BERTHIER « Stendhal et Chateaubriand faiseurs de pape : le conclave de 1829 »

4 octobre 2006

Mme Suzel ESQUIER « Stendhal et le comique de Regnard »

8 novembre 2006

M. Michel GUERIN « Stendhal — l’ambition sensible »

6 décembre 2006

Mlle Maria SCOTT « Les trahisons de la télévision : l’adaptation du Rouge et le Noir par Jean-Daniel Verhaeghe »


Conférences

Association Stendhal

  • Hélène de Jacquelot. L'horizon romain de Stendhal, les Castelli romani. Jeudi 19 janvier 2006.Grenoble. Salle des Archives départementales de l'Isère. 18 heures.
  • Michel Contat. Sartre et Stendhal. Jeudi 20 avril 2006 à 17 heures 30. Salle de conférence des Archives départementales de l’Isère.. 2, rue Auguste Prudhomme. Association Stendhal et Bibliothèques municipales de Grenoble—Saison stendhalienne 2006 —

Grenoble International

  • Rosa Tarrats del Rey. Docteur es Sciences de l'Éducation de l'Université de Barcelone. Je n'ai pas eu d'enfance...Stendhal et l'éducation. À propos d'histoires de vie. Jeudi 26 janvier 2006 à 18h30. Grenoble International. 24 place Paul Vallier.

Université Inter-âges

  • Gisela Moinet. Le Rouge et le Noir - une comédie romantique ? Stendhal entre théâtre et roman. (1821-1830). Avec illustrations. Lundi, 16 janvier 2006, à 15 heures, dans la salle du CRDP. 11 avenue Général Champon. Grenoble.

 


Séminaires

  • Séminaire "Lecteurs et Lectures de Stendhal" organisé par l'Ecole Normale Supérieure (Paris), la Fondation Primoli (Rome), le Département de Lettres et Langues de l'Université de Pise et le CESR -Traverses 19-21. Mercredi 18 janvier 2006 à 14 h 30 (salle des séminaires BUFR). Au programme :  Christine MEYER (Rouen), "Canetti lecteur de Stendhal" et Marie-Rose CORREDOR (CESR), "Nietzsche lecteur de Stendhal".
  • Séminaire Letture e Lettori di Stendhal/Lectures et Lecteurs de Stendhal A l’occasion de la publication du Catalogo del Fondo Stendhal della Fondazione Primoli, vol. II (Roma, Ed. di Storia e Letteratura, 2006), éds. Massimo Colesanti et Valeria Petitto, le 16 novembre 2006, à 16h, dans la Sala dei Convegni de la Fondazione, Séminaire: Letture e Lettori di Stendhal/Lectures et Lecteurs de Stendhal organisé par Massimo Colesanti (Fondazione Primoli, Rome), Marie-Rose Corredor (Centre d’Etudes Stendhaliennes et Romantiques, Grenoble), Béatrice Didier (ENS, Paris) et Hélène de Jacquelot (Université de Pise) avec les interventions de

    Massimo Colesanti, La “Biblioteca ideale” di Stendhal
    Jean-Jacques Labia, Qui a lu August Lafontaine?
    Hélène de Jacquelot, Les lectures des Idées italiennes
    Marina Polacco, Calvino lettore di Stendhal

    Roma, Fondazione Primoli, Via Zanardelli, 1

    Pour commander le deux volumes du catalogue (le premier volume est sorti en 2002) s’adresser à

    Edizioni di Storia e Letteratura, Via delle Fornaci 24 00165 Roma

tel. 0039 06 670307 fax 0039 06 671250

Sebastiano Bisson redazione@storiaeletteratura.it
www.storiaeletteratura.it http://www.storiaeletteratura.it

  • Séminaire Stendhal" 2006 - 2007, consacré aux "Promenades dans Rome"

    Les séances ont lieu le samedi matin à 10 h 30, à l'Ecole Normale Supérieure (29 rue d'Ulm) en salle Paul Lapie.

  • -samedi 25 février à 10 h 30 à l'Université de Paris III - Sorbonne Nouvelle, en salle 123 (M° Censier-Daubenton): Laure Lassagne " Scénographie énonciative des Promenades dans Rome".

    -samedi 20 mai : Marie Parmentier : "Les Promenades dans Rome : une lisibilité problématique"

    -samedi 10 juin : François Vanoosthuyse : "Topographies et chronologies des Promenades dans Rome".

-21 octobre 2006: Hélène Spengler : « Imaginaire et écriture de l'énergie dans les Promenades dans Rome ».

9 décembre 2006: François Kerlouégan : « L'oeil stendhalien »

[NB : séance en salle Paul Celan (45, rue d'Ulm) et non Paul Lapie]


Articles, essais

  • Philippe BERTHIER. Chateaubriand et Stendhal faiseurs de pape : le conclave de 1829 ;SOCIÉTÉ CHATEAUBRIAND. Bulletin Année 2005
    N° 48, 1 vol., 187 p., broché, ISBN 2-913598-48-X. 46 €.EDITIONS HONORE CHAMPION 3, rue Corneille 75006 Paris - Tel: + 33 (0)1 46 34 07 29 - Fax: +33 (0)l 46 34 64 06 champion@honorechampion.com - www.honorechampion.com Paris.2006
  • Francesco SPANDRI. La vision de l'histoire chez Stendhal et Tocqueville. Revue d'histoire littéraire de la France. Janvier 2006.
  • Yvon HOUSSAIS, Les Chroniques italiennes : Stendhal à la recherche d'une forme. Revue "Anales de Filología Francesa" (U. de Murcia-Espagne) N°14 (2006) El Relato corto Francés del Siglo XIX.
  • Histoire d'une préface. Gide et Armance (Sept lettres inédites). Bulletin de l'Association des Amis d'André Gide. Octobre 2006. P. 585-594


Expositions

  • Exposition des manuscrits stendhaliens proposés à la vente Pierre Berès

    Bibliothèque d'étude de Grenoble lundi 29 mai 2006 à 11h30

    Exposition des manuscrits stendhaliens proposés à la vente Pierre Berès. 80 ans de passion. 4ème vente: Le Cabinet des Livres. Drouot-Richelieu. 19 heures (salles 5 et 6).

    Monsieur Pierre Bergé accompagné de monsieur Jean-Baptiste de Proyart, expert, est venu présenter à Grenoble les cinq cahiers manuscrits du Journal de Stendhal (estimation 600 000/900 000 euros) ainsi que l'exemplaire Royer de La Chartreuse de Parme (estimation 400 000/700 000 euros) et l'exemplaire du même ouvrage annoté par Marcel Proust (estimation 6 000/10 000 euros) qui seront proposés à la vente le 20 juin 2006 à l'Hôtel Drouot.

    Monsieur Michel Destot, maire de Grenoble, a annoncé à cette occasion la volonté de la ville de tout mettre en oeuvre pour que ces documents restent en France et viennent rejoindre l'ensemble des manuscrits de Stendhal conservés à la Bibliothèque d'étude où avait lieu cette exposition.


Journées européennes du patrimoine


Concerts

 

 

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014

2015

2016

2017

 

 

 

Google
 
 

 

Stendhal  | BibliographieEditionAssociationsGrenobleArticlesSites internetContactBlog Stendhal | ©Jean-Yves Reysset