L'Actualité stendhalienne sur le blog Stendhal

Visitez la Librairie Stendhal

Stendhal

Bibliographie

Edition

Associations

Grenoble

Articles

Courrier Stendhal

Sites internet

Contact

 

Textes parus dans: Grenoble & le Dauphiné vus par Stendhal.Présentation par Monsieur Del Litto. 1978.

 

Petit guide stendhalien de Grenoble

Stendhal est né le 23 Janvier 1783 dans l'appartement du second étage de la rue des Vieux-Jésuites, mais il y a peu vécu, jusqu'à l'âge de 7 ans seulement. En effet, après la mort de sa mère (née Henriette Gagnon), il vécut presque complètement chez son grand-père, le docteur Henri Gagnon, qui possédait un très grand appartement, donnant Grand - Rue, place Grenette et Jardin de l'Hôtel de Ville.

Au début, la famille Beyle alla prendre ses repas chez le docteur Gagnon, puis s'y installa à peu près complètement.

Si bien que presque tous les souvenirs d'enfance de Stendhal, évoqués dans " La Vie d'Henry Brulard", se rapportent à l'appartement du docteur Gagnon. C'est là où il s'est formé, au sein d'une famille qui eut le tort de l'entourer de soins trop jaloux et trop protecteurs.

Cet appartement a l'extraordinaire avantage d'avoir été décrit dans ses moindres détails par Stendhal, qui, en plus a dessiné des dizaines de croquis, si bien que l'on connaît la disposition et l'utilisation des pièces, la couleur de leurs murs, les meubles qu'elles contenaient ainsi que la plupart des bibelots et oeuvres d'art.

En plus de l'appartement du Docteur Gagnon, Grenoble peut montrer un ensemble impressionnant de souvenirs stendhaliens:

1- L'appartement où il est né, dans l'ancienne rue des Vieux-Jésuites (actuellement 14 rue J.-J. Rousseau). Stendhal a conservé de ces lieux une impression d'étouffement, ils lui rappelaient l'incompréhension de son père et les méthodes de son précepteur abhorré, l'abbé Raillanne.

2-La maison construite par son père à l'extrême fin du XVIIIe siècle et dont Stendhal fit une partie des plans (angle de la rue de Bonne et de la place Grenette ).

3- Les collections importantes et d'une valeur inestimable du Musée Stendhal dans lesquelles figurent plusieurs portraits de Stendhal et des membres de sa famille (notamment l'émouvant portrait par Lehmann).

4- La plupart des manuscrits de Stendhal conservés à la Bibliothèque Municipale(notamment La vie d'Henry Brulard, Lucien Leuwen, Lamiel, etc.).

5- Certaines maisons ou certains lieux qui se rattachent intimement à la vie de Stendhal et qu'il a décrits dans la " Vie d'Henry Brulard ", ainsi la collégiale Saint-André (XIIIe s.) dont le son des cloches lui a donné ses premières sensations musicales, la maison de ses amis Bigillion rue Chenoise, la chapelle Saint Hugues de la cathédrale Notre-Dame, où, à l'âge de 7 ans, il assista dans un paroxysme de désespoir aux obsèques de sa mère, I'Ecole Centrale (actuellement Lycée Stendhal) dont il suivit les cours de 1796 à 1799, le Jardin de l'Hôtel de Ville, où il suivait de ses yeux amoureux, Mlle Kubly, actrice au Théâtre de Grenoble. Et à quelques lieues, à Claix, la maison de campagne des Beyle Furonières, si remplie de souvenirs, évoqués longuement dans son autobiographie

Notice biographique

Marie-Henri Beyle-célèbre sous le nom de Stendhal-est né à Grenoble le 23 janvier 1783. Son père, Chérubin, était avocat au Parlement; sa mère Henriette Gagnon, était la fille d'un des principaux médecins de la ville, le Dr Henri Gagnon A passé son enfance à Grenoble jusqu'à /'âge de 17 ans. Successivement sous-lieutenant au 6e dragons, intendant militaire, auditeur au Conseil d'État, consul en Italie, d'abord à Trieste, ensuite à Civitavecchia, près de Rome. A fait un long séjour à Milan de 1814 à 1821. Est mort à Paris le 23 mars 1842. Est enterré au cimetière Montmartre.

 

A écrit des romans: Armance (1827), le Rouge et le Noir (1831), Lucien Leuwen (1834), la Chartreuse de Parme (1838);-des essais: Histoire de la peinture en Italie (1814), De l'Amour (1822) - des livres de voyage: Rome, Naples et Florence (1817 et 1826), Promenades dans Rome (1829), Mémoires d'un touriste (1838).-L'enfance grenobloise est racontée dans la Vie de Henry Brulard (1835).

Pour en savoir davantage

Francois CRUCIANI, Stendhal. Paris, Editions Pierre Charron, ill.

V. DEL LITTO, la Vie de Stendhal. Paris, Albin Michel, ill.

V. DEL LITTO, Stendhal en Dauphiné. Paris, Hachette (album).

René FONTVIEILLE, Le véritable Julien Sorel. Grenoble, Arthaud.

Claude ROY, Stendhal par lui-même. Paris, Éditions du Seuil.

 

 

Stendhal à Grenoble:

Petit guide stendhalien de Grenoble par Victor Del Litto

1783/1983 Bicentenaire de la naissance de Stendhal.Présentation par Victor Del Litto

Le Musée Stendhal, la maison du docteur Gagnon, l'appartement natal de Stendhal

Maison du tourisme: Route historique Stendhal

Bibliothèque municipale; manuscrits, fonds Stendhal..

 

 

Google
 
 

 

Stendhal  | BibliographieEditionAssociationsGrenobleArticlesSites internetContactBlog Stendhal | ©Jean-Yves Reysset